Happy New Y… Blocus !

J’aime pas la monotonie. J’aime que les choses bougent, ne soient pas toujours les mêmes. Et là je me rends compte que ça fait un an et demi que je suis engluée dans la même situation, dans cette première année de médecine qui me semble interminable … Les premières semaines après la rentrée de 2011 ont été extrêmement longues et à la limite du supportable. Je m’explique.

Parmi mes amis, mes ‘ collègues de galère ‘, comme je me plais à les appeler, il y a trois catégories :

– Ceux qui sont passés en BA2 médecine / dentaire / biomédicale (rappel : la BA1 dans notre fac de médecine est polyvalente)
– Ceux qui recommencent leur année, et ils sont tout de même nombreux (18 % de réussite l’année dernière …)
– Ceux qui ont arrêté médecine

Je suis encore en contact avec la première catégorie, heureusement. Je pense l’avoir dit dans un précédent article mais c’est en première année de médecine que j’ai trouvé mes premiers vrais amis. On est sur deux campus différents, séparés de plus d’une heure de tram / métro / bus … mais je m’arrange toujours pour passer faire coucou quand je peux. Ils me manquent.

La deuxième catégorie de cette liste … eh bien vite fait. Je ne sais pas comment dire. C’est comme s’il y avait une sorte de ‘ compétition ‘ désormais entre nous, parce que c’est notre dernière chance de passer en deuxième année. Puis on a appris à se connaître et on connaît les capacités de chacun, on jalouse les éventuelles dispenses que l’autre a obtenues.

La troisième catégorie est assez enviable, je dirais. J’ai quelques amis qui se sont réorientés après leur échec en médecine et je ressens un petit pincement à les voir s’épanouir en bio, en architecture ou en bachelier infirmier. Et si je m’obstinais pour rien, hein ?

Quoiqu’il en soit, ce malaise ressentit les premières semaines a finalement fini par se dissiper. Mes amis de l’année dernière me manquant, je me suis greffée sur le premier groupe de filles sur lesquelles je suis tombée pour finir par me rendre compte que c’était une mauvaise pioche. Puis y’a eu ces galères de réinscription à la fac (toujours pas reçu ma carte étudiant, absolument nécessaire pour les examens de janvier >.<) et j’ai croisé E. dans la file d’attente. La file allait durer plus de trois heures alors autant rentabiliser son temps, hein. J’ai tout de suite accroché avec elle, et pour cause, on avait un énorme (quoi j’exagère ?) point commun : on recommençait notre année, à la différence près qu’E. la triplait ; d’autant plus de raisons de s’accrocher à cette dernière chance. Bref, depuis, mon moral se porte mieux :)

Et là ça y est. Le retour du blocus, des cauchemars à propos des examens, des insomnies malgré la fatigue écrasante, le planning pas suivi … et bientôt les examens. Je ne dirais pas que je me sens dans le même état que l’année dernière, c’est-à-dire totalement flippée et au bord de la crise de nerfs du putain-je-serais-jamais-prête-! mais j’angoisse tout de même, hein. J’ai aussi pas mal de problèmes personnels et familiaux qui ajoutent à la pression des études déjà importante. Mais ça va mieux. J’ai appris de mes erreurs de l’année dernière, je sais comment tel prof interroge et comment je vais me sentir une fois le paquet de feuilles retourné. Cette année, je n’y vais pas en me disant que c’est perdu d’avance. J’y vais en me disant que j’ai travaillé – je travaille encore – et qu’il n’y a pas de raison que je me torche si j’arrive à maîtriser mon stress.

Les examens ont lieu la semaine prochaine. Des nouvelles le week-end prochain ou au pire après les résultats, dépend de comment je le sens. D’ici là, courage à tous ceux qui passent des examens ou sont en attente des résultats ! Et que 2012 soit l’année de la réussite pour tous : )

The show must go on

Je ne vais pas faire durer le suspense pour ceux qui ne sont pas au courant, mais comme la majorité d’entre vous me suit sur Twitter, je suppose que vous savez que je ne vais pas en 2ème année de médecine, ou en tout cas pas cette année. C’est assez dur de l’accepter.

Neuf mois à bosser à un rythme plus ou moins régulier, les examens, les résultats (et le crash), de nouveau les cours, de nouveau les examens, les résultats (et le crash bis). La dernière chance – les rattrapages – et là le réel travail acharné durant près de deux mois, zéro jour de repos, et le crash final. Ben ouais Ducon, comment tu le prendrais toi ?

Bref, rien ne sert de se lamenter. Je sais pourquoi j’ai raté. Toujours habituée à réussir partout sans en glander une alors je me disais que oui, médecine ce serait dur, mais j’ai toujours été une forte tête, alors j’ai pensé que ça passerait. Eh ben non. On n’obtient rien sans travail et sans acharnement. Et je vais m’acharner. Je vais recommencer mon année – le 19 septembre – avec de nouvelles résolutions qui tiendront plus ou moins longtemps et on verra les résultats déjà en janvier. Et puis en juin, si ça l’fait toujours pas malgré le travail, eh bien … il sera temps de penser à autre chose et de retourner dans ma minie ville.

Voilà pour les nouvelles. J’ai reçu mon horaire du premier quadrimestre ce matin, et on peut dire que ça change de l’année dernière : des cours de 8h à 15h30 la plupart du temps, parfois 17h45, dans un nouvel amphi, sur un nouveau campus à cause des dédoublements de cours. Je ne sais pas où ils vont nous caler les séminaires et les TP, qui avaient encore lieu l’après-midi l’année dernière.

Bienvenue à la fac, qu’ils disent …

Bilan à J-11

Ça y est. Plus que 11 jours et les festivités commenceront. Autant vous dire que je suis au plus stressée … (C’est français ça ?) En attendant, voilà pour les dates d’examens :

– 18/08 : Physique
– 22/08 : Chimie
– 26/08 : Biologie
– 30/08 : Maths (presque !)
– 31/08 : Anatomie
– 01/09 : Épistémologie

Concernant l’état d’avancement des choses, je ne suis nulle part en physique, il faut vraiment que je prenne au moins toute une journée pour revoir la théorie au complet, ce que je n’ai pas encore pris le temps de faire à l’heure actuelle.Pas étonnant que je n’arrive pas à faire les exercices …

Je sens très bien la biologie et puis je suis déjà bien avancée dans mes révisions. L’examen consistera en une partie QCM qui comptera pour un tiers de la note, et une partie questions ouvertes pour le second tiers. L’anatomie c’est okay, il faudra seulement que je ne fasse pas une tartine sur mon examen ><

L’épistémo (~ SHS) aussi je la sens très bien : cours déjà réussi, que je repasse dans l’espoir de choper un 16 ou 17. Je vais mettre l’accent dans la structure, l’orthographe, ne pas hésiter à me répéter, à citer des extraits du cours. Seul un des textes me pose encore problème à la compréhension.

Resteront donc la chimie (ouille !) et les maths qui demandent plus de travail qu’autre chose. Je n’ai pas eu une si mauvaise note à l’examen de juin et en travaillant, j’espère avoir un 11, au minimum. Quant à la chimie … c’est celle que je redoute le plus. Je maîtrise la chimie organique donc je pense que c’est la partie que j’attaquerai en premier une fois mes feuilles retournées, histoire de faire retomber mon stress, et puis la minérale …

Voilà quelques petites nouvelles pour vous venir au courant :)

ZEN ATTITUDE !

 

Sinon j’aimerais faire un petit aparté sur un vieux billet qui fait encore des vagues aujourd’hui et rappeler qu’il faut se tempérer, que ceci n’était que mon opinion et qu’elle a changé depuis. Mais c’est mon blog et je ne vois pas pour quelles raisons je supprimerais un billet qui, a priori, dérange pas mal de monde. Deal with it.

J’ai néanmoins ajouté un système de rating au blog qui vous permettra de noter les articles du blog ainsi que les commentaires qui y auront été postés :

Des nouvelles :)

Malgré tous les renseignements pris, je n’aurais jamais pensé qu’une première année de médecine ait pu être aussi éprouvante. L’année est à peine terminée – du moins pour ceux qui passent en BA2 – que déjà les gens prennent leurs renseignements pour la rentrée : dates, cours, nouveau matériel, nouvelle trousse de dissection …

En bonne maso que je suis, j’ai jeté un oeil au programme des cours de MEDE2 que vous pouvez consulter ici si vous le souhaitez. Oui, je sais, le programme de BA2 ressemble furieusement à votre programme de P1, mais en Belgique on prend le temps de vous assommer avec de la physique, chimie, bio, etc. et d’ailleurs je vous rappelle que chez nous c’est encore 7 lonnngues années d’études =)

Je suis en train d’établir mon programme de révision à l’heure même où j’écris ce billet et en fait … je me rends compte que ces « vacances  » ne seront pas de trop ^^ Le challenge ici sera de vaincre la bio, la physique et la chimie, a.k.a. la bête noire des étudiants de BA1 à l’ULB.

Sinon j’ai reçu une excellente nouvelle aujourd’hui ! J’ai appris que l’on pouvait repasser les TP (bio & chimie) en seconde session, histoire de ne pas handicaper la moyenne ! Plutôt chouette de la part des profs, je trouve :) Mais pour ça, il faudra au préalable avoir réussi l’intégralité des examens précédents et la partie est loin d’être gagnée … Si tout se passe bien, je recevrai un mail le 7 septembre me convoquant pour repasser l’examen de TP chimie deux jours plus tard et la bio … on ne sait pas encore quand. Crossing fingers, hein ^^

Petit + !

Chaque année, le taux de réussite de chaque université est publié.
Voici les chiffres pour juin 2011, publiés par Le Soir  :

– Université Catholique de Louvain : 15 %
– Université Libre de Bruxelles : 18 %
– FUNDP  (Namur) : 25 %
– Université de Mons : 34,5 %
– Université de Liège : 25 % (?)

Résultats, deuxième round

Here we go, guys. Les résultats sont là.

J’ai mis plusieurs heures avant d’enfin ouvrir la page du portail étudiant, j’attendais que toutes les notes soient affichées ; ils sont tellement sadiques dans notre fac que ça les éclate de tout donner au compte goutte u.u Pas de surprise me concernant, ce sera direction les rattrapages en août.

Je me sens un peu foutue d’avance puisque j’ai raté les TP : 9 en bio (mais un peu osef parce que deux points de balance autorisés) et 6 en chimie. Ouille. Est-ce que ça passera en délibé … ?

Sinon, belle remontée en maths (+ 4 points) mais pas suffisante pour la moyenne. Il faudra quand même m’expliquer comment j’ai pu me choper une note pareille en n’écrivant rien ou presque sur ma feuille … Énorme déception en chimie où je pensais tout de même avoir récolté un 7 ou un 8. Glacée, la douche. Pareil pour bio où j’ai pris un 6 mais je savais m’être plantée sur la partie des questions ouvertes et les QCM étaient tout sauf easy game.

J’ai donc cinq matières, officiellement (anatomie, biologie, chimie, maths, physique), à repasser au mois d’août. J’aimerais aussi repasser l’épistémologie parce que j’ai vraiment pris ce cours par dessous le bras : je n’ai rien écouté au cours oral (ce qui était en fait le plus important –‘) et je n’avais lu les textes qu’une fois (et n’avais rien compris au dernier).

J’essaie de ne plus me faire d’espoirs mais c’est plus fort que moi, je me dis qu’il y a toujours une micro chance que je passe en 2ème année. La chute s’en retrouve d’autant plus dure. Quoiqu’il arrive, je passe les rattrapages et dans le pire des cas, ça me fera des dispenses* pour l’année prochaine parce que oui, j’aurai cette première année de médecine, maintenant ou l’année prochaine.

Je suis moins abattue que ce que je pensais. J’ai pleuré (j’suis une fille, faut pas oublier è__é), j’ai éclaté d’un bon fou rire qui a duré une quinzaine de minutes en voyant ma note de maths (ma mère m’a crue folle), pris une bonne douche et puis voilà. On avance et on ne regarde pas en arrière si ce n’est pour apprendre des erreurs du passé.

Je tiens à féliciter ceux qui passent en P2 ! Courage à ceux qui retapent une P1 … PAES, pardon, félicitations tout de même à ceux qui s’arrêtent ici – une pensée toute particulière à mon amie Aurélie – et j’espère à très bientôt pour les nouvelles !

Pour ma part, c’est VACANCES (oh mon Dieu, je ne connais plus la signification de ce mot …) jusque début juillet et à partir de là, je vous soumettrai peut-être mon programme de révisions ^^ D’ici-là n’oubliez pas que vous pouvez toujours me suivre via mon compte Twitter si vous le souhaitez. ;-)

 

– Il n’y a pas de réussite facile ni d’échecs définitifs.

Marcel Proust

*dispenses : En Belgique (ou en tout cas dans notre fac), les notes ≥ 12 sont automatiquement reportées à l’année suivante en cas de redoublement ; on n’est donc pas obligé de les repasser.